Lettre d’information n°35 / Mars 2019

27 Mar 2019 | Lettre d'information

Lors de la séance du Conseil régional de mars, nous avons interpellé V. Pécresse à propos du CDG express.

Nous connaissons tous ici les éléments du débat sur le projet de train CDG Express. Des éléments qui ne cessent de convaincre un nombre toujours plus grand d’élus de tous bords, d’usagers, d’associations, de syndicats, qui disent que ce projet est néfaste pour les franciliens

Coûteux et financé au final par de l’argent public, inutile – et pas seulement pour des raisons de délais – pour les JOP 2024, ségrégatif pour les populations de Seine-Saint-Denis et de Seine et Marne, chaotique et en phase travaux et en phase d’exploitation, nuisible à l’environnement, ce projet ne doit pas être détendu dans son calendrier, mais purement et simplement abandonné.

Le gouvernement fait preuve de mépris dans cette affaire. Alors qu’elle mandate le Préfet de Région pour mener une concertation qui n’est pas achevée, la ministre des transports signe les contrats de concession de la ligne, démarre les travaux et envoie les C RS contre les riverains qui s’y opposent pacifiquement. C ’est une honte pour notre pays.

Comme l’a rappelé Didier MIGNOT, « tout le monde le sait et personne ne le dément formellement, CDG Express sera un poison pour les transports du quotidien et le fret ferroviaire. Tous ceux qui n’ont à la bouche que ce slogan de « priorité aux transports du quotidien » seraient bien inspirés d’hurler aujourd’hui contre les suppressions de postes à la SNCF, fruit de la réforme ferroviaire que vous souteniez avec beaucoup d’autres dans cet hémicycle, et qui voient des gares des lignes K et B fermées tous les jours. Impossible d’y acheter un billet ».

Nous sommes favorables à une bonne desserte de l’aéroport. Des propositions sont mises sur la table pour cela, comme le bouclage entre les 2 branches de la ligne B entre Mitry et Roissy ou la création d’un atelier de maintenance à Mitry, et d’autres propositions encore.

Quand vont-elles enfin être sérieusement examinées et que va faire Valérie Pécresse faire pour qu’elles le soient ? Le fond de l’affaire est connu. C’est la privatisation d’ADP. Roissy Charles De Gaulle peut devenir Vinci Charles De Gaulle. Nous sommes au cœur d’une affaire de gros sous bien sûr, et de ce point de vue le projet de futur terminal T4 pose question aussi. Mais il faut aussi parler des finalités de l’aménagement du territoire, et pour servir quels intérêts ?

V. Pécresse dit maintenant son accord à CDG Express et à la privatisation d’ADP sous réserve de garanties dont tout le monde sait qu’elles n’existeront jamais. Quelles garanties avons-nous qu’elle s’opposera fermement à livrer l’attraction économique et touristique de notre région à la seule rentabilité financière ?

Céline MALAISÉ, présidente de groupe

Sur les réseaux


Lettre d’information


Dernières actualités


Incinérateur d’Ivry : la consultation citoyenne doit avoir lieu !

L’annulation par le préfet du Val-de-Marne de la consultation citoyenne sur l’incinérateur d’Ivry-sur-Seine est un véritable déni de démocratie. Les élu.e.s Front de Gauche de la Région Ile-de-France apportent leur soutien au maire d’Ivry, Philippe Bouyssou, et...

lire plus
Share This
Page generated in 1,828 seconds. Stats plugin by www.blog.ca