Transports en commun : allons vers la gratuité!

19 Sep 2018 | Communiqués

A l’occasion de la séance du Conseil régional d’Ile-de-France des 20 et 21 septembre prochains, les élu.e.s du groupe Front de Gauche présenteront un vœu sur la mise en place de la gratuité des transports en commun.

Pour Fabien Guillaud-Bataille, conseiller régional, « dans de nombreuses villes, la question de la gratuité des transports en commun est aujourd’hui posée. Il y a là des enjeux multiples, qui incitent à élargir l’usage des transports collectifs et à réduire la circulation automobile. Un enjeu climatique, tant il est urgent de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Un enjeu sanitaire, car il est tout aussi urgent de stopper les émissions de particules liées aux à la circulation automobile. Et un enjeu social, avec une question majeure, celle de l’extension du droit à la mobilité pour toutes et tous. Un droit qu’il faut d’autant plus défendre que les services publics sont affectés par les logiques de privatisations et de marchandisation, qui restreignent l’accès des citoyens à ces biens communs. Il faut imposer d’autres logiques, et la gratuité peut y contribuer ! »

Pour Céline Malaisé, présidente du groupe Front de gauche, « les expériences de gratuité des transports dans de grandes villes comme Dunkerque ou Tallinn donnent des résultats positifs. Ailleurs, de plus en plus d’associations et de collectifs citoyens demandent la gratuité. La ville de Paris a mis récemment cette question en débat. De son côté, à partir de 2004, la Région Ile-de-France a commencé à mettre en place des dispositifs de gratuité pour les plus démunis. Il faut aller plus loin, et il s’agit maintenant de réfléchir au sens que nous voulons donner à notre service public de transports. Il est d’abord urgent de financer les rénovations et le développement du réseau régional, mais ces investissements n’auront de sens que s’ils sont réellement profitables à tous les Francilien.ne.s. Nous proposons donc d’avancer progressivement, avec le soutien de l’État, vers cet horizon. Valérie Pécresse doit se rendre à l’évidence, la Région ne peut rester dans l’expectative sur cet enjeu d’avenir ».

Paris, le 19 septembre 2018

 

Sur les réseaux


Newsletter


Communiqués


Share This
Page generated in 1,001 seconds. Stats plugin by www.blog.ca