Séance des 19 & 20 septembre 2018 – Éducation & transports en commun : Le service public pour toutes et tous !

17 Sep 2018 | Communiqués

Pour sa rentrée 2018, Valérie Pécresse choisit de réduire le soutien régional aux lycées publics avec une dotation globale de fonctionnement des lycées (DGFL) en nette baisse compte tenu du nombre croissant d’élèves que doivent accueillir les établissements publics franciliens (+ 6 000 élèves). On passe ainsi de 206 € / élève à la rentrée 2015 à 185 € prévus pour 2019. Soit -11% depuis l’arrivée de Valérie Pécresse à la tête de la Région alors que nombreux lycées, principalement dans les quartiers populaires, craquent.

Locaux exigus, problème de sécurité, de chauffage, manque de personnel, restauration impossible… Les mobilisations se multiplient et pourtant Valérie Pécresse semble sourde à la dégradation des conditions d’études des lycéen.ne.s francilien.ne.s.

Pour Céline MALAISÉ, cette baisse est « une véritable provocation pour les lycées qui ne savent plus comment accueillir dignement de nouveaux élèves et rendre un service public de qualité. Ce que se dessine la majorité régionale, c’est la fabrique des inégalités scolaires en dotant les territoires les plus aisés d’établissements neufs et de qualité quand les quartiers populaires attendent indéfiniment. »

Cette séance sera aussi l’occasion pour notre groupe de présenter un vœu annuel. Celui-ci portera sur la gratuité des transports en commun afin, comme le souligne Fabien GUILLAUD-BATAILLE, « d’engager dans les meilleurs délais, une mobilisation conjointe avec l’État des ressources financières adéquates, de nouvelles mesures visant à rendre gratuits les transports publics à tous les usagers. ».

Dans de nombreuses villes et métropoles, en France, en Europe et dans le monde, la question de la gratuité des transports en commun est posée. Aujourd’hui, cette gratuité répond à des enjeux climatiques et sociaux majeurs qu’il est impératif de prendre en compte. Pour Fabien GUILLAUD-BATAILLE, « La lutte contre le changement climatique et la pollution, contre la marchandisation et pour le droit à la mobilité nous engage à repenser le sens du service public de transports en commun. Il faut avancer vers la gratuité en Île-de-France. »

Paris, le 17 septembre 2018

Sur les réseaux


Newsletter


Communiqués


Share This
Page generated in 1,172 seconds. Stats plugin by www.blog.ca