Séance budgétaire / 18-20 décembre 2017 / Dossier de presse

Déc 18, 2017 | Communiqués

Valérie Pécresse vient de dévoiler son troisième budget et enterre définitivement tout projet régional pour les Francilien.ne.s.

Entre mensonges grossiers, déformation de la réalité financière, tours de passe-passe avec les chiffres et jeux d’écriture, le budget proposé nous plonge en pleine réalité alternative.

La pseudo “locomotive économique francilienne” à la sauce Pécresse laisse sur le quai les plus fragiles et offre une image provocatrice de celle qui ne cesse d’augmenter le tarif du Navigo. Quant à l’exceptionnel niveau d’investissement, il est à nuancer vu l’ampleur de la non-consommation cette année.

Ou encore décrire notre région comme la “première métropole environnementale européenne”. Bien malin qui trouvera des Francilien.ne.s approuvant cette vue de l’esprit. La totalité des 3 millions d’aides non consommées pour le renouvellement des chaudières à bois ou le seul tiers des crédits exécutés pour le Plan vert ou la protection des milieux naturels parlent d’eux-mêmes!

Même refrain pour les politiques de solidarité. Comment vouloir se targuer de “réduire les fractures” et de “déployer une Région solidaire pour ceux qui en ont besoin” alors que le budget a baissé de deux tiers depuis 2015 ? L’urgence sociale est niée par la droite régionale alors que les besoins sont immenses. Le budget logement social a été sabré de 50 millions depuis 2015 et l’aide régionale à la résorption des bidonvilles et celle d’accueil des SDF purement supprimées.

Quant aux dispositifs d’accès à la contraception ou à l’IVG, ils sont sous-consommés de manière si importante qu’on y lit le poids des élus de la Manif pour tous membres de la majorité régionale.

Les associations, les collectivités territoriales et même les entreprises, voient les aides régionales fondre.

Loin du plan de com’ de Pécresse, ce budget s’inscrit donc dans la logique d’austérité pour les partenaires régionaux et pour la population. Avec Macron, et son budget pour les riches, et Pécresse pour les Francilien.ne.s c’est la double peine.

Pour Céline MALAISÉ, présidente, “Valérie Pécresse se vante d’être économe mais ces économies se font au mépris des services publics rendus aux francilien.ne.s. A quoi servent ces économies si ce n’est à se constituer une cagnotte ?”

Et de conclure “le Front de gauche s’oppose à ce budget carton pâte. Nous proposerons, par le biais d’amendements, un contre budget mettant en place un bouclier social et environnemental. Il est possible de faire autrement : nous le démontrerons. “

  1. De nouvelles ressources pour une justice sociale et écologique
    2. De véritables mesures contre le réchauffement climatique
    3. Un bouclier social pour les Francilien-ne-s
    4. Faire rentrer les quartiers populaires dans le droit commun

Sur les réseaux


Newsletter


Communiqués


Pécresse prive des enfants de vacances !

Avec une nouvelle attribution des tickets loisirs et la fin de la gratuité des îles de loisirs pour les mineurs, Valérie Pécresse sacrifie les droits aux loisirs et aux vacances de nombreux jeunes Francilien.ne.s. Le groupe Front de gauche a déjà dénoncé le refus de...

lire plus
Share This
Page generated in 0,791 seconds. Stats plugin by www.blog.ca