Sélectionner une page

RER Vélo : les déclarations de Pécresse doivent se transformer en pistes cyclables !

12 Fév 2020 | Communiqués, RER vélo, Vélo & mobilités douces

Valérie Pécresse vient d’annoncer qu’elle était prête à faire financer par la Région Ile-de-France 50% des travaux du projet de Réseau express vélo régional. Pour les élu.e.s Front de Gauche, cette déclaration est positive, mais doit se traduire par des actes budgétaires concrets, que V. Pécresse a refusés jusqu’à présent. 

Pour Céline Malaisé, présidente du groupe Front de Gauche, «  V. Pecresse se dit enfin prête à changer de braquet et à financer une partie du Réseau express régional Vélo (RER V), demandé par plusieurs associations. C’est une bonne nouvelle. Mais cela ne doit pas rester une simple déclaration d’intentions à la veille des élections municipales. Des questions restent posées : pourquoi se limiter à deux lignes car seule la totalité fera réseau ? Pourquoi financer la construction de pistes cyclables sur le budget participatif environnement, alors que le règlement d’intervention de ce budget fixe un plafond de 10 000€ d’aides régionales par projet ? Autant dire qu’ainsi les projets de pistes cyclables ne mèneront pas loin. C’est vraiment se moquer du monde !

Notre groupe avait présenté des amendements pour le soutien financier de la Région au RER Vélo lors du vote budgétaire en décembre dernier, V. Pécresse et sa majorité les ont catégoriquement refusés !

De ce fait, aucune ligne réellement dédiée à ce projet n’a été créée au budget régional 2020.
La politique de soutien à l’usage du vélo est un axe majeur pour répondre aux enjeux climatiques, sanitaires et environnementaux dans l’aménagement régional. Il est navrant que V. Pécresse et sa majorité soient si lents à en prendre conscience. Cette question ne peut se réduire à des stratégies de communication. Pour notre part, nous serons vigilants à ce que les paroles deviennent réalité !

Paris, le 12 février 2020


Nous suivre sur les réseaux


De la maternelle aux universités, les personnels de l’éducation nationale sont méprisés, essorés. Les conditions d’étude et de travail ne cessent de se dégrader.
Soutien des @ElusFdGCRIDF

Il faut un plan d’urgence pour le service public d’éducation.

4

Alors que l’hôpital Henri Mondor de Créteil vient d’inaugurer un bâtiment de pointe pour accueillir ses plateaux de chirurgie, la suppression de la greffe cardiaque, deux ans après la greffe hépatique, déstabilise à nouveau ce grand hôpital universitaire. #hopital #Sante

A propos de la dette étudiante

Quelle ministre, en 2008, avait lancé des prêts étudiants jusqu’à 15 000€?

Pécresse !

Et, aujourd’hui, elle souhaite que la Région se prête garante pour un prêt étudiant et déclare que le #RSAjeune serait de l’assistanat !

2
Load More...

Communiqués


Page generated in 1,735 seconds. Stats plugin by www.blog.ca
Share This