Rentrée scolaire 2018 – Loin de ses belles paroles, Pécresse renforce les inégalités.

Sep 3, 2018 | Communiqués

Alors que Valérie Pécresse raconte une rentrée de rêve en Île-de-France, la réalité est toute autre. De nombreux lycées indiquent d’ores et déjà qu’ils connaitront de grandes difficultés à mener correctement leurs missions de service public faute de moyens humains (enseignants et personnels techniques) mais aussi matériels. Au désengagement de l’Etat s’ajoute donc les choix politiques désastreux de Valérie Pécresse.

Quand une Présidente de Région responsable des lycées indique valider le tri social et territorial de Parcours sup qui laisse des dizaines de bacheliers sur le seuil de l’enseignement supérieur, c’est un choix désastreux.

Quand Valérie Pécresse, responsable des transports, installe une inégalité des tarifs ImagineR entre les lycéens en fonction du département francilien où il habite, c’est un choix désastreux.

Quand Valérie Pécresse privilégie la construction ou la rénovation de quelques lycées au détriment des urgences avérées en particulier dans les quartiers populaires, c’est un choix désastreux. Qu’elle choisisse le recours à des partenariats publics-privés, qui sont de véritables bombes financières à retardement pour les contribuables, l’est aussi.

Céline Malaisé, Présidente de groupe, indique : « L’annonce faite par Valérie Pécresse de construire un établissement pour les enfants des cadres de l’Agence bancaire européenne, qui s’installe en Île-de-France suite au Brexit, illustre le dessein qu’elle trace pour notre Région : être une place financière compétitive. Et cela au mépris des besoins quotidiens de la majorité de ses habitants. Comment explique-t-elle aux familles de Mitry-Mory (77) qu’aucune date de construction d’un nouveau lycée ne soit connue alors que le lycée est en sureffectif du double de sa capacité d’accueil ? Renforcer les inégalités est la marque de fabrique de la politique de Valérie Pécresse. »

La tension est telle dans certains territoires franciliens que la rentrée scolaire se fera dans des conditions très difficiles. Les choix pour les années à venir en matière d’aménagement scolaire, de construction et de rénovation des lycées doivent être changés et les belles paroles de rentrée de Valérie Pécressene masqueront pas les difficultés malheureusement rencontrées par les lyceen.ne.s en cette rentrée.

Paris, le 31 août 2018

Sur les réseaux


Newsletter


Communiqués


Share This
Page generated in 1,271 seconds. Stats plugin by www.blog.ca