Rapport Borloo pour les quartiers : l’État et les Régions doivent maintenant agir !

Avr 26, 2018 | Communiqués

Jean-Louis Borloo a remis aujourd’hui au Premier ministre ses propositions en faveur des quartiers populaires. Si plusieurs de ces propositions vont dans le bon sens, il faut à présent que les pouvoirs publics les prennent au sérieux. Au plan national, le Gouvernement doit débloquer des moyens budgétaires conséquents. En Ile-de-France, Valérie Pécresse doit mettre en place un plan à l’échelle régionale.

Pour Lamine Camara, conseiller régional, « Jean-Louis Borloo parle à juste titre de scandale à propos de l’abandon des quartiers populaires. Nous étions présents à ses côtés à Grigny en octobre dernier, pour dénoncer cette situation, faire entendre les habitants des quartiers et relayer leurs demandes. Plusieurs des propositions de M. Borloo vont dans le bon sens: notamment en ce qui concerne l’aide aux communes pauvres, la lutte contre les discriminations, pour l’emploi, le soutien aux associations et à l’action sociale, ou encore le développement de la mobilité. Même si nous sommes plus exigeants encore sur des sujets comme le développement des services publics et du logement social, et

sur d’autres aspects qui pourraient être débattus. Quoi qu’il en soit, le Gouvernement doit maintenant en tirer les conséquences, et agir concrètement. Il en va de même en Ile- de-France, où Valérie Pécresse doit aussi prendre des engagements ! »

Pour Céline Malaisé, présidente du groupe Front de Gauche, « ce rapport de M. Borloo ne peut pas rester un énième plan pour les quartiers servant ponctuellement la communication du Gouvernement et finir ensuite aux oubliettes ! La situation est grave, il faut d’urgence une vraie action publique pour les quartiers populaires et leurs habitant.e.s. L’État doit enfin y mettre les moyens, les collectivités aussi. Valérie Pécresse avait fait de belles promesses en octobre dernier à Grigny. Notre groupe lui a présenté au même moment un Plan d’action régional pour les quartiers populaires, qu’elle et sa majorité ont refusé d’adopter. Nos constats et propositions rejoignaient en grande partie ceux de M. Borloo. Elle doit à présent s’en saisir ! »

Paris, le 26 avril 2018

Sur les réseaux


Newsletter


Communiqués


Share This
Page generated in 1,023 seconds. Stats plugin by www.blog.ca