Question écrite à propos de la fermeture de V&B Fliesen à la Ferté-Gaucher (77)

26 Juin 2019 | Questions écrites

Question écrite à propos de la fermeture de V&B Fliesen de la ferté-Gaucher

Paris, le 26 juin 2019

Madame la Présidente,

Il a été récemment annoncé aux salariés de la société V & B Fliesen (ex-Villeroy & Boch) de La Ferté-Gaucher que leur entreprise fermerait ses portes à la fin du mois d’octobre prochain.

Depuis de nombreux mois, les salariés et leurs représentants s’inquiétaient du manque de rentabilité de ce site, lié notamment à la politique industrielle de la direction allemande de V & B Fliesen GmbH et à l’absence d’investissement de la part de l’actionnaire turc Eczacibasi, qui a repris la majorité des parts de la société en 2007. Ces inquiétudes se sont donc malheureusement confirmées.

Faute de repreneur, si rien n’est fait d’ici-là, cette entreprise qui produit des carreaux de faïence mural cessera donc sa production dans les quatre mois à venir.

Les 113 salariés perdront leur emploi, avec toutes les conséquences sociales que cela implique pour ces derniers, pour leurs proches, et pour l’ensemble du territoire de la Ferté-Gaucher.

Ce serait là une catastrophe économique et sociale de plus pour ce territoire qui a déjà subi récemment la suppression de 240 emplois chez Arjowiggins : nous atteindrions ainsi en quelques mois 1000 suppressions d’emplois, en comptant les emplois induits par ces activités ! Ce serait aussi une catastrophe pour tout le département de la Seine-et-Marne, et pour toute la Région Ile-de-France. Ceci n’est pas acceptable.

Notre collectivité ne peut rester inactive, ni se résoudre à cette nouvelle fermeture d’un site industriel régional, qui fait vivre toute une économie locale, auquel sont associés des savoir-faire constitutifs de l’histoire industrielle francilienne, et qui ne peuvent être perdus.

Une solution doit donc être trouvée d’urgence pour sauver l’activité du site, ses emplois et préserver durablement le dynamisme économique du territoire. Du fait de ses compétences en matière de développement économique, il nous semble que la Région doit ici jouer pleinement son rôle.

Les syndicats ont notamment formulé une proposition de reprise d’activité sous la forme d’une SCOP, qui doit retenir l’attention et le soutien des pouvoirs publics.
D’autant plus que l’activité de l’entreprise repose sur un savoir-faire et un produit très marqués par l’identité territoriale, porteuse de débouchés et d’emplois directs et induits : la pâte blanche qu’elle utilise est unique au monde, produite dans les carrières argileuses de Provins, également pourvoyeuses d’emplois.
Par conséquent, quelles mesures envisagez-vous, Madame la Présidente, pour que la Région Ile-de-France oeuvre rapidement et concrètement, aux côtés de l’État et du Département de Seine-et-Marne, pour sauver ce
site industriel et ses activités, mais aussi maintenir, puis développer ses emplois ?

Dans l’attente de votre réponse, veuillez recevoir, Madame la Présidente, l’expression de nos cordiales salutations.

Céline Malaisé, Présidente du groupe Front de gauche

Sylvie FUCHS, conseillère régionale

Vanessa Ghiati, conseillère régionale

Sur les réseaux


Newsletter


Communiqués


Share This
Page generated in 1,211 seconds. Stats plugin by www.blog.ca