Sélectionner une page

Proposition de budget régional 2020 Pécresse met l’Île-de-France en panne. L’urgence est à une Île-de-France qui protège.

27 Nov 2019 | Communiqués

Valérie Pécresse vient de dévoiler son cinquième budget et continue d’enterrer tout projet régional pour les Francilien·ne·s.

Cette année encore, elle présente notre région comme la locomotive de l’économie française. Comme si rien n’avait changé depuis novembre 2018. Pourtant, le mouvement des Gilets jaunes s’il a été un cri de colère, de douleur, d’alarme, a aussi été un puissant révélateur des injustices, des fractures sociales et qui à travers la question de la fin du mois et de la fin du monde, a posé les urgences, la nécessité d’une autre répartition des richesses.


A la tête de l’Etat, Macron fabrique des pauvres. Ses contre réformes s’accumulent et trouvent le soutien de la droite régionale.

A la tête de la Région, Pécresse participe à la fabrique des pauvres et au détricotage des services publics.

Dans un contexte de crise sociale, économique environnementale et politique, ce document budgétaire nous révèle une story-telling peu crédible et déconnectée des réalités sociales, trop occupée qu’est Valérie Pécresse à sa campagne de promotion du haut de son « palais régional » hors sol et hors temps, sous les projecteurs.


Véritable document de propagande entre contre-vérités, propos subjectifs et tours de passe-passe avec les chiffres et les jeux d’écriture, ce budget 2020 valide une personnalisation voire une privatisation du pouvoir rarement égalée.


Les chiffres sont pourtant clairs : Le niveau des investissements ne prend toujours pas le dessus sur celui du fonctionnement, et c’est tant mieux car il participe au quotidien des Francilien·ne·s et à son amélioration. Les attaques  contre les personnels de la région et les services publics sont sans précédent. Or, le service public est le seul patrimoine de celles et ceux qui n’ont rien

Quant aux investissements réels, ils n’augmentent pas, ils stagnent alors que les usagerère·s de transports en commun et les lycéen·ne·s attendent des travaux de toute urgence.

En revanche, Pécresse choisit de réduire la dette et le niveau d’emprunt à tout prix, de manière très dogmatique pour répondre aux injonctions des banques, agences de notation et autres cabinets, quitte à diminuer le budget global de la première collectivité territoriale française.


Malgré les beaux discours, ce budget reste en carton pâte. Seule nouveauté, un budget participatif dédié à l’environnement qui remet au goût du jour des mesures qu’elle a pourtant supprimées dès son arrivée en 2015.


La colère monte, la justice sociale et fiscale est réclamée, la crise environnementale est de plus  en plus prégnante. Il est temps que l’Ile-de-France contribue à améliorer la vie des Francilien.ne.s.
C’est pourquoi nous agirons pour défendre une Île-de-France qui protège.

Paris, le 25 novembre 2019


Nous suivre sur les réseaux


En décembre il y a le calendrier de l’Avent et #Delevoye... et de trois !
https://t.co/S6CnC91AhA

La précarité étudiante est très alarmante. Nous proposons au conseil de @IDFmobilites, avec toute la gauche de la région @iledefrance, la gratuité des transports pour les étudiants boursiers. Le refus opposé par @vpecresse à cette mesure de justice sociale n'est pas responsable!

Load More...

Communiqués


SNCF : la colère légitime des cheminots doit être entendue !

Les personnels de la SNCF exercent aujourd’hui leur droit de retrait dans l’ensemble des régions de France. Ce qui est présenté comme une énième grève est en fait une alerte importante sur les conditions de sécurité des trains dans notre pays. Dans l’intérêt de toutes...

lire plus
Share This
Page generated in 1,685 seconds. Stats plugin by www.blog.ca