Sélectionner une page

Pollution de la Seine par Lafarge : tolérance zéro pour les pollueurs-profiteurs!

2 Sep 2020 | Communiqués, Environnement & Agriculture

Paris, le 2 septembre 2020

La presse s’est fait l’écho des pollutions répétées de la société Lafarge, qui aurait pendant plusieurs années déversé impunément dans la Seine des déchets de ciment, de plastique et des produits chimiques. Les élu·e·s régionaux Front de Gauche s’insurgent contre ces pratiques scandaleuses et demandent, si ces actes sont avérés, qu’ils soient lourdement sanctionnés.
 
Pour Didier
Mignot, conseiller régional, « il faut saluer les acteurs associatifs qui ont permis de mettre à jour ces faits scandaleux, encore trop fréquents. Nous avions tous étés scandalisés l’an dernier par la révélation de pratiques similaires de la société Vinci, dont les conséquences écologiques étaient sérieuses. La justice a été saisie et une enquête est en cours concernant Lafarge. Quoi qu’il en soit, ces comportements ne sont pas tolérables. Les pouvoirs publics doivent se donner davantage de moyens pour contrôler ces entreprises. Les pollueurs doivent être durement sanctionnés ! La Région Ile-de-France ne peut rester indifférente à ce scandale. Elle doit être aux côtés des collectivités. Elle pourrait aussi s’impliquer sur cette question en auditionnant les associations lanceuses d’alerte. »

Pour Céline Malaisé, présidente du groupe Front de Gauche, « nos concitoyens sont, légitimement, de plus en plus attentifs aux questions environnementales, aux enjeux de protection de la biodiversité et des milieux naturels. S’il faut parler de tolérance zéro, c’est bien à propos de ces grandes entreprises qui polluent et continuent à mépriser l’environnement. Les pouvoirs publics doivent se montrer inflexibles. Concernant l’Ile-de-France, on sait que Lafarge est partie prenante de chantiers du Grand Paris, notamment du projet de RER Eole. Avec de surcroît de grands discours sur l’économie circulaire ! Il faut en finir avec ces discours hypocrites de greenwashing. La puissance publique doit mettre en place des marchés avec des clauses environnementales strictes, les faire respecter, et si ce n’est pas le cas agir en conséquence. Nous demandons qu’aux côtés des acteurs associatifs et de collectivités comme la Ville de Paris, la Région Ile-de-France, qui finance avec plus d’un milliard d’euros le prolongement d’Eole, porte plainte contre Lafarge ».


Nous suivre sur les réseaux


Les @ElusFdGCRIDF proposent à la région d’interpeller l’Etat afin que les dépenses faites par les collectivités pour protéger les populations lors de la crise Covid soient intégralement remboursées.
Nous relayons la campagne de bon sens de #ANECR

2
Load More...

Communiqués


Page generated in 2,282 seconds. Stats plugin by www.blog.ca
Share This