Sélectionner une page

Plan d’urgence pour les lycées : une opération d’enfumage ?

Mar 9, 2017 | Communiqués, Education

Ce matin le conseil régional a adopté le Plan Pluriannuel d’Investissement (PPI) dans les lycées franciliens. 5 milliards d’euros sont annoncés ; notre groupe qui soutient l’investissement public, ne peut que s’en réjouir, notamment concernant les projets impactant des villes populaires (Bagneux, Montreuil…). Pour autant, ce plan reste très problématique en raison notamment :

– de l’absence totale de concertation avec les acteurs concernés, qui a provoqué l’indignation du Conseil Inter-Académique, du CESER et de nombre d’élus régionaux ;

– de l’absence de calendrier, de bilan annuel et de priorisation des travaux, qui laissera les mains libres à la droite pour appliquer ou non les décisions d’investissement de notre collectivité ;

– de la non prise en compte des besoins en équipements sportifs et de l’abandon des lycées professionnels et agricoles ;

– de la priorité donnée pour les constructions de lycées aux Partenariats Public-Privé (PPP), une formule coûteuse et inefficace, qui ne sert qu’à engraisser quelques grands groupes du BTP sur les deniers publics.

Pour Éric Coquerel, élu régional : « Avec ce Plan d’investissement dans les lycées nous risquons bien d’assister à une vaste opération d’enfumage, qui a pour objectif de mettre en avant l’action de Pécresse en période électorale plutôt que d’améliorer vraiment la qualité du service public d’éducation. Notre groupe ne peut du coup voter pour ce plan. Notre abstention critique signifie que nous serons vigilants tout au long de l’exécution de ce plan dans les prochaines années ».

Le 9 mars 2017

Sur les réseaux


Newsletter


Communiqués


Page generated in 1,664 seconds. Stats plugin by www.blog.ca
Share This