Plan banlieue de Pécresse : derrière les paroles, la poursuite d’une politique inégalitaire

21 Juin 2018 | Communiqués

Valérie Pécresse vient d’annoncer à la presse son « plan banlieue », supposé « raccrocher les habitants des quartiers à la République » : en réalité ses annonces ne font que confirmer la poursuite de la politique inégalitaire qu’elle mène depuis 2016.

Pour Lamine Camara, conseiller régional d’Ile-de-France, « les annonces de V. Pécresse pour les quartiers nous laissent vraiment sur notre faim. Elle prétend répondre aux attentes suscitées par le Plan Borloo, que M. Macron a rejetées avec dédain. Mais dans ses déclarations nous ne voyons rien d’autre que la poursuite de la politique qu’elle mène depuis 2016, en réalité très défavorable aux habitants des quartiers populaires ».

Pour Céline Malaisé, présidente du groupe Front de Gauche, « V. Pécresse évoque les supposées vertus de sa politique du logement et la mixité sociale: en réalité, depuis 2016 elle a baissé de 50 millions d’euros le budget régional du logement social. Elle a baissé de près de 25% l’aide régionale aux associations, dont beaucoup sont indispensables à la vie économique et sociale des quartiers. Le soutien régional au département de Seine-Saint-Denis, qui concentre nombre de quartiers pauvres, est passé de 20€ par habitant en 2015 à 11€ par habitant en 2017 : voilà la réalité de sa politique. Au moment de l’Appel de Grigny en octobre dernier, notre groupe lui avait présenté dans un rapport un ensemble de mesures concrètes en faveur des quartiers, elle et sa majorité ont choisi de le rejeter. Pour être réellement convainquante, V. Pécresse doit donc changer radicalement sa politique pour les quartiers ! »

Paris, le 21 juin 2018

Sur les réseaux


Newsletter


Communiqués


Share This
Page generated in 1,157 seconds. Stats plugin by www.blog.ca