Piétonnisation des voies sur berges à Paris, la santé prime !

Fév 22, 2018 | Communiqués

Hier, le tribunal administratif de Paris annulait par jugement la piétonnisation des voies sur berges décidée par arrêté de la Ville de Paris du 18 octobre 2016.

En plein pic de pollution, cette décision qui s’appuie sur “des inexactitudes, omissions et insuffisances” de l’étude d’impact, ne prend pas la mesure de l’ampleur de la pollution de l’air touchant l’ensemble de notre région. Cette décision et ceux qui la qualifient de victoire vont à rebours de l’Histoire.

Fermer des grandes artères urbaines à la circulation automobile va dans le bon sens. Que Valérie Pécresse et la droite régionale soient à l’initiative de ce référé ne nous étonne pas. Après avoir supprimé la gratuité des transports en commun lors des pics de pollution, augmenté à plusieurs reprises la Navigo, augmenté les aides aux transports autoroutiers et routiers, … Valérie Pécresse regarde toujours ailleurs, vers Paris, alors que “notre maison brûle” et qu’elle est en charge de toute la Région.

Pour Céline MALAISÉ, présidente du groupe Front de gauche, “Aujourd’hui, la qualité de l’air et la santé doivent conduire les politiques publiques. Le volontarisme est de mise quand la pollution tue chaque année 2 500 personnes à Paris et réduit l’espérance de vie des Francilien.ne.s de 15 mois. Il est hors de question de céder au lobby du tout voiture épaulé par la droite régionale. Valérie Pécresse ferait bien mieux de s’occuper à améliorer les transports en commun, qui, eux, sont de sa responsabilité!”

Didier MIGNOT, conseiller régional, ajoute “Quand Valérie Pécresse va-t-elle réellement mettre en place son fameux Plan air qui n’est, aujourd’hui, qu’affichage ? Au-delà des mots, la Région la plus peuplée de France doit poser des actes forts en faveur de la santé de tou.te.s nos concitoyen.ne.s.”

Paris, le 22 février 2018

 

Sur les réseaux


Newsletter


Communiqués


Share This
Page generated in 2,533 seconds. Stats plugin by www.blog.ca