Pécresse cède à nouveau à La Manif Pour Tous

Nov 15, 2016 | Communiqués

Au détour d’une lettre adressée à La Manif Pour Tous, Valérie Pécresse annonce avoir redéfini les priorités du soutien régional à la recherche scientifique. Elle contente ainsi l’arc des forces réactionnaires opposé à l’égalité : les études de genre ne devraient plus être soutenues par la droite régionale ! Concrètement, cela signifierait la fin des subventions à l’Institut Emilie du Châtelet, organisme pilotant le Domaine d’Intérêt Majeur « genre, inégalités, discriminations ».

Pour Céline Malaisé, présidente de groupe : « Une fois encore, plutôt que d’être au service des Francilien-ne-s, Valérie Pécresse cède aux injonctions du camp réactionnaire. Vouloir sabrer l’Institut Emilie du Châtelet, une scientifique des Lumières, c’est éclairant concernant Pécresse, qui se prétend être une féministe de combat ! ».

Le groupe Front de gauche alerte sur ce possible recul pour la recherche en Ile-de-France. Alors que les discriminations liées au genre touchent quotidiennement des milliers de Francilien-ne-s, il estime que la Région doit agir contre ces inégalités. Les études de genre, loin des caricatures, sont un outil scientifique indispensable pour comprendre et agir dans ce sens. Cette phrase d’Emilie du Châtelet trouve ainsi une résonnance toute particulière : «Qui dit préjugé dit une opinion qu’on a reçue sans examen ».

Le Front de gauche s’oppose de manière déterminée à cette annonce et considère que ce ne sont pas les politiques qui doivent déterminer les champs d’études scientifiques.

Le 15 novembre 2016

Sur les réseaux


Newsletter


Communiqués


Share This
Page generated in 1,190 seconds. Stats plugin by www.blog.ca