Sélectionner une page

Nouvelle commande d’ordinateurs pour les lycéens à un mois du scrutin régional. Une opération de communication pour des liseuses de cours plutôt que des ordinateurs performants

12 Mai 2021 | Communiqués, Education

Paris, le 12 mai 2021

Depuis 2019, la droite de Pécresse distribue des ordinateurs aux élèves de Seconde. Pour que ça se sache avant les élections, tout est mis en scène : « cadeau », « offrir », vidéo d’auto promo de Pécresse lors du démarrage de l’ordinateur…. Mais après deux ans de mise en service, quel bilan é été tiré de cette expérience informatique ? Quid de la rapidité, la qualité du matériel distribué, sans adéquation avec les attentes des enseignants comme des lycéens qui en seront propriétaires à la fin de la Terminale et qui pourraient donc espérer les utiliser pour leurs études supérieures ?   

Pour Céline Malaisé, présidente du groupe Front de Gauche, « Ce coup de com’ a été déployé sans concertation des communautés éducatives, sans anticipation ne serait-ce qu’en terme de maintenance ou de SAV. Ces ordinateurs accumulent les bugs et les témoignages des élèves, de leurs parents et des enseignants sont unanimes. Cet outil numérique est inadapté, bas de gamme, avec une autonomie insuffisante, une mémoire sous-dimensionnée, un téléchargement d’applications scolaires difficile… L’outil s’avère n’être en définitive qu’une liseuse de manuels scolaires … et encore quand il fonctionne. » Ces ordinateurs seront cédés aux lycéens à la fin de la Terminale : que pourront-ils en faire ? Pas grand-chose puisqu’il n’est pas adapté à la bureautique ni à des logiciels « lourds » et ne tient pas en autonomie une journée de cours. Il finira dans un placard.          

Dans ce contexte, pour la rentrée de 2021, sans aucun bilan donc, le marché est ainsi reconduit par la droite régionale ce mercredi 12 mai, avec la même entreprise, pour près de 13 millions d’euros. Au total, près de 200 millions d’euros en deux ans ont été utilisés pour des ordinateurs non performants. L’équivalent de cinq lycées neufs !             
La Région Ile-de-France doit interrompre et dénoncer ce marché qui ne correspond pas aux besoins des lycéens, revoir son cahier des charges en s’inspirant de ce qui est fait, par exemple, dans la région Grand Est.

                               
Nous proposons par amendement en commission permanente d’effectuer un bilan technique et qualitatif des ordinateurs auprès des premiers concernés : les lycéens, leurs familles et les enseignants.                        

Pour Céline Malaisé,  « Celui-ci devra être rendu public et faire l’objet d’un débat au CIEN et à la commission éducation. L’enseignement à distance ne tient pas à lui seul de certificat de bon fonctionnement. Un outil informatique doit être performant et le moins obsolescent possible afin qu’il puisse accompagner les jeunes dans leurs études. Nous devons doter les lycéens d’ordinateurs performants, économiques et éco responsables, porter une politique publique globale quant aux usages du numérique en lien avec les communautés éducatives. Les lycéens ne doivent plus être considérés comme de simple consommateurs mais comme des utilisateurs et des citoyens éclairés à propos de cette technologie. Il faut aussi mettre en place une véritable maintenance ainsi qu’une filière de recyclage des centaines de milliers « d’ordinateurs » déjà distribués qu’il faudra bien traiter pour sauvegarder la qualité de notre environnement. »                                              

 


Nous suivre sur les réseaux


Communiqués


Page generated in 2,157 seconds. Stats plugin by www.blog.ca
Share This