Pass Navigo : ce n’est pas aux citoyens de payer !

Sep 30, 2016 | Communiqués

Pass Navigo

Le Gouvernement vient d’annoncer ses mesures dans le projet de budget 2017 pour financer le pass Navigo. Celles-ci font suite à l’accord conclu entre Manuel Valls et Valérie Pécresse.

Sont ainsi proposées :
– une hausse de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) en Ile-de-France, dont les recettes seront affectées au syndicat des transports d’Île-de-France (Stif), dans la limite globale de 100 millions d’euros, l’État récupérant un éventuel excédent.
– D’autres recettes provenant d’une hausse du Versement transport payé par les entreprises de plus de 11 salariés.

Pour Céline Malaisé, présidente du groupe Front de Gauche, « ces annonces ne lèvent pas encore tous les doutes sur la possibilité d’un financement pérenne du pass Navigo. Si l’annonce d’une hausse du Versement Transport semble positive, nous attendons le détail de ses modalités. Il n’est pas possible que les usagers soient, dans le futur, à nouveau sollicités pour boucler le financement du Navigo. 73€, c’est déjà trop ! ».

Fabien Guillaud-Bataille, élu régional Front de Gauche et administrateur du STIF, rappelle que « les élu-e-s Front de gauche proposent une augmentation du versement transport, passant notamment par une hausse à 3,5% dans les zones les plus favorisées économiquement, ainsi qu’une baisse de la TVA transport de 10 à 5,5%. Ces deux recettes permettraient d’obtenir plus de 500 millions d’euros par an ».

Deux mesures justes, que les élu-e-s Front de Gauche continueront à porter sans relâche, notamment au Conseil du STIF le 5 octobre prochain, dans le cadre du budget régional en décembre prochain, et avec leurs collègues parlementaires dans le cadre du projet de loi de finance 2017.

Le 30 septembre 2016

Sur les réseaux


Newsletter


Communiqués


Share This
Page generated in 1,051 seconds. Stats plugin by www.blog.ca