Mesures de gratuité à Paris : Ça avance ! Il faut les étendre aux Francilien.ne.s !

10 Jan 2019 | Communiqués

Les annonces d’Anne Hidalgo, maire de Paris, de mise en place au 1er septembre de la gratuité des transports pour les moins de 11 ans, pour les handicapés de moins de 20 ans et d’un demi-tarif d’Imagine R pour les collégiens, lycéens et étudiants sont d’excellentes nouvelles.

Pour Fabien Guillaud-Bataille, conseiller régional et administrateur d’IDF Mobilités, « la gratuité des transports pour les moins de 11 ans est une mesure que les administrateurs PCF-Front de Gauche ont proposée à de multiples reprises au Conseil d’IDFM. Nous nous félicitons de la voir se concrétiser à Paris. Nous nous félicitons aussi que Paris s’inspire, concernant Imagine’R, de la politique menée de longue date par le département du Val-de-Marne. Ce sont de vraies mesures pour le pouvoir d’achat des familles. La Région est compétente en matière de transports. Nous ne nous résignons pas à ce que des tarifs différents et une inégalité existent en Ile-de-France. Nous interpellerons Valérie Pécresse, présidente d’IDF Mobilités, et exigeons que ces mesures tarifaires soient généralisées à tout le territoire francilien. Il est impensable qu’un jeune de Seine-et-Marne et qu’un jeune du 11ème arrondissement de Paris ne paient pas le même tarif ! »

Pour Céline Malaisé, présidente du groupe Front de Gauche, « Ces mesures doivent être un premier pas vers la gratuité des transports en commun. Cela permettrait de répondre aux urgences économiques, sociales, écologiques et politiques. Les ressources de la planète étant raréfiées, il faut prendre des mesures fortes pour freiner le gaspillage et préserver notre environnement, et donc sortir des biens de la sphère marchande, comme les transports en commun, pour en faire des biens publics. La gratuité doit être construite économiquement. Un service public des transports, utile socialement et écologiquement responsable, doit être débarrassé d’un prix pour ses usagers mais ne le sera pas d’un coût, qui devra être pris en charge par la collectivité. Il faut donc progressivement étendre la gratuité : pour les moins de 18 ans ou encore pour les Francilien.ne.s qui gagnent moins de 1,5 fois le SMIC comme le propose le rapport commandé par Anne Hidalgo. C’est le sens des propositions que nous portons pour toute l’Ile-de-France.»

Paris, le 10 janvier 2018

Sur les réseaux


Newsletter


Communiqués


Share This
Page generated in 1,501 seconds. Stats plugin by www.blog.ca