Financement d’associations anti IVG, soutien à Espérance Banlieues / Pécresse redonne de nombreux gages à la Manif pour tous !

Nov 21, 2017 | Communiqués

A la commission permanente du 22 novembre 2017, Valérie Pécresse va présenter plusieurs subventions de soutien à des associations et une fondation appartenant à la galaxie réactionnaire catholique et proches de la Manif pour Tous.

Pour une deuxième fois, 50 000 € d’argent public sont proposés en soutien à la Fondation Espérance Banlieue, réseau d’écoles catholiques traditionnalistes hors contrat. Contournant l’interdiction légale de financer directement avec de l’argent public de telles structures, comme Laurent Wauquiez en Auvergne-Rhônes-Alpes, Valérie Pécresse souhaite soutenir un projet voulant lutter contre le décrochage scolaire alors que de nombreux élèves sortis des ces écoles ont atteint un niveau scolaire très faible les obligeant à redoubler. Des plaintes de parents d’élèves à l’école de Marseille ont été déposées pour « violences sur mineurs de moins de quinzeans », « non assistance à personne mineure en danger » et « abus de confiance ». Ces éléments devraient amener la droite régionale à agir avec prudence. L’argent public ne doit en aucune manière financer de telles écoles pleines de dangers pour les enfants !

Contrainte de retirer un financement à la Fédération départementale des associations catholiques des Hauts de Seine suite à notre alerte, Valérie Pécresse refait passer un projet réécrit mais le fond ne change pas. Cette association reste un des piliers de la Manif pour tous et prend régulièrement position contre le droit à l’IVG. La droite régionale souhaite aussi soutenir une autre association la Maison de Marthe et Marie référencée par « Familles chrétiennes » comme l’une des structures les plus actives en matière « d’initiatives qui disent non à l’IVG ».

Céline Malaisé, présidente de groupe, alerte : « Ces soutiens régionaux à des associations anti-IVG, alors que l’hémicycle de la région Ile-de-France vient d’être nommé Simone Veil, doivent être retirés. Les élu.e.s Front de gauche s’opposent fermement à toute régression des droits des femmes et particulièrement sur le droit à disposer de son corps. Aucun recul idéologique ne doit être financé par de l’argent public ! »

22 novembre 2017

Sur les réseaux


Newsletter


Communiqués


Share This
Page generated in 1,387 seconds. Stats plugin by www.blog.ca