Sélectionner une page

Face à la crise économique et sociale, l’argent public doit aller à de réelles politiques sociales et environnementales, pas à TOTAL !

26 Mai 2020 | Communiqués

Valérie Pécresse et son exécutif projettent d’attribuer, à la commission permanente de la région Ile-de-France ce 27 mai, une subvention 132 288 € à la multinationale TOTAL pour une opération de greenwashing. Alors que s’engage une crise économique et sociale majeure, et que nos concitoyens sont à juste titre soucieux de l’usage de l’agent public, les élu.e.s Front de Gauche s’opposent à cette attribution scandaleuse.

Pour Didier Mignot, conseiller régional, « parmi les aides régionales au développement des énergies renouvelables, l’exécutif de V. Pécresse propose une subvention à TOTAL de 132 288 € pour installer sur une résidence étudiante de l’École Polytechnique une installation expérimentale d’énergie photovoltaïque.
L’attribution d’une telle aide publique est problématique à plusieurs titres. On peut d’abord s’interroger sur le fait que l’École Polytechnique soit réellement prioritaire en matière d’aides publiques, du fait de ses ressources, que n’ont pas des universités publiques ne bénéficiant pas d’une telle attention de la Région.
Mais surtout, l’attribution d’une aide publique à une multinationale pétrolière du CAC 40 comme TOTAL est parfaitement indécente. Elle l’est a fortiori dans ce contexte où s’annonce une crise sociale majeure, et où notre collectivité devrait mobiliser des moyens considérables en matière d’aides sociales aux populations franciliennes en difficultés, mais aussi pour continuer à soutenir des acteurs véritablement engagés dans la protection de l’environnement ».

Pour Céline Malaisé, présidente du groupe Front de Gauche, « si l’on peut se féliciter que Total, qui figure depuis des décennies parmi les plus gros pollueurs de la planète et a accumulé les scandales environnementaux, se préoccupe aujourd’hui d’énergies renouvelables, rien ne justifie l’attribution d’une aide publique de 132 288€ à cette société au chiffre d’affaire de 200 milliards de dollars, pour une opération qui, de surcroît, semble relever davantage du greenwashing.
Alors que nombre de nos concitoyens sont ou vont être frappés par la crise économique et sociale, des moyens publics massifs vont être nécessaires pour les soutenir. Osera-t-on leur dire, comme c’est la coutume chez les représentants de la droite libérale qui dirigent la Région Ile-de-France ou l’État français, « qu’il n’y a pas d’argent magique » ?
L’exécutif régional ferait donc preuve de décence et de davantage de clairvoyance en redéployant les moyens prévus pour cette subvention vers des dispositifs d’aide sociale qui vont s’avérer indispensables pour les populations fragilisées, mais aussi pour des acteurs de la protection de l’environnement, notamment associatifs qui, bien qu’ils aient été particulièrement mal traités par la Région de V. Pécresse ces dernières années, effectuent un travail très important 
».


Nous suivre sur les réseaux


TRIBUNE
La gratuité des transports publics, c’est l’avenir.
Nous voulons que ce débat soit sérieusement mené, ni pour le buzz, ni balayé d’un revers de main financière, mais instruit globalement, avec raison et les yeux tournés vers les urgences d’aujourd’hui et demain.

Je le redis :
«Le prétexte de la lutte contre le terrorisme est fallacieux. L’efficacité de ce déploiement dans les espaces publics est loin d’être avérée. On voit en revanche l’usage liberticide qui en est fait dans des pays non démocratiques.»

https://www.20minutes.fr/paris/2453159-20190218-ile-france-valerie-pecresse-prone-reconnaissance-faciale-transports-opposition-montre-creneau https://twitter.com/transportsidf/status/1320056788394430464

Le Parisien - Transports IDF@TransportsIDF

Insécurité : Pécresse plaide pour la reconnaissance faciale dans les transports
➡️ https://l.leparisien.fr/ERU2

Load More...

Communiqués


Page generated in 1,690 seconds. Stats plugin by www.blog.ca
Share This