Sélectionner une page

Évacuation de la ZAD du triangle de Gonesse : un débat démocratique sur l’avenir des terres agricoles est indispensable.

23 Fév 2021 | Aménagement, Communiqués

Paris, le 23 février 2021

Ce matin, les militantes et militants qui occupaient la ZAD du Triangle de Gonesse ont été évacués par les forces de l’ordre. Leur combat contre la bétonisation de terres agricoles aux  portes de Paris est juste. Les élu·e·s Front de gauche le soutiennent pleinement. Aucune charge ne doit être retenue contre elles et eux. Cette occupation a placé avec justesse au cœur du débat l’avenir de la gare « Europacity » de la ligne 17  et plus généralement l’avenir de ces terres agricoles.

Après l’abandon du projet « Europacity » pharaonique, inutile  et contre le climat, la gare qui devait le desservir doit être  abandonnée. Nous n’avons eu de cesse de le dire que ce soit lors des Conseils régionaux ou des CA d’Ile-de-France Mobilités. Nous avons en ce sens signé le Serment du Triangle de Gonesse qui vise à protéger ces terres agricoles de l’artificialisation. Nous demandons à ce que le tracé de la future ligne 17 du Grand Paris Express soit revu afin que ce tracé soit utile aux habitant·e·s, notamment du Val d’Oise mais aussi de Seine-Saint-Denis et de Seine-et-Marne. S’obstiner à construire une gare en plein champ est une aberration sauf à vouloir en faire un cheval de Troie pour bétonniser le triangle de Gonesse.

L’Etat, après le rapport remis par Rol-Tanguy, est aux abonnés absents concernant l’avenir des terres du Triangle de Gonesse. La Région présidée par Valérie Pécresse, après avoir soutenue le projet Europacity, joue un double jeu. En séance, la Présidente de région, interpellée par les élue·e·s Front de gauche, dit soutenir le projet Carma qui défend la constitution  d’une ceinture agricole et alimentaire à partir des terres de ce triangle et, dans le même temps, déloge ses défenseurs en ayant recours aux forces de l’ordre.

Un débat démocratique doit s’engager sur l’avenir de ces terres. La révision engagée du SDRIF devra être menée de la manière la plus concertée. Le temps est fini d’imposer des projets aux détriments des populations et du climat. Les élu·e·s Front de gauche agiront afin qu’un débat démocratique et public ait lieu et que l’avenir des terres du Triangle de Gonesse ne soit pas confisqué par quelques-uns. 


Nous suivre sur les réseaux


Communiqués


Page generated in 2,906 seconds. Stats plugin by www.blog.ca
Share This