Été chaotique dans les transports franciliens : il est urgent de respecter les usagers!

29 Août 2019 | Communiqués

Valérie Pécresse semble découvrir la situation dégradée des transports publics franciliens, qui atteint un paroxysme cet été. Calendriers de travaux problématiques et accumulant les retards, pas de transports de substitution adéquats, effets délétères des travaux du CDG Express, réduction drastique des fréquences alors que le nombre d’usagers restait élevé… la liste des dysfonctionnements est longue ! Il est grand temps que l’État, les opérateurs et IDF Mobilités se mobilisent pour les transports du quotidien.

Pour Fabien Guillaud-Bataille, « Nous avons déjà souligné à quel point le sort réservé cet été aux usagers du RER B est absolument scandaleux. On atteint, du nord au sud de la ligne, un nombre de galères totalement invraisemblable. Si les travaux entre Orsay et Saint-Rémy-Lès-Chevreuse étaient nécessaires, on s’interroge tout de même sur l’organisation problématique des navettes de substitution, qui a connu de nombreux dysfonctionnements. Au nord de la ligne, outre les pannes de matériel défectueux, c’est un scandale encore plus grand qui se précise avec le lancement des travaux de ligne privée CDG Express : les usagers voient s’accumuler retards et suppressions de trains, plus ou moins justifiés par des informations aléatoires. Puis on découvre que le calendrier d’une partie des travaux prévus pour l’indispensable rénovation de la ligne est reculé, pour donner la priorité à ceux du CDG Express ! »

Pour Céline Malaisé, « Il n’est plus possible de mépriser les usagers à ce point. Que la Présidente de Région ne se réveille que fin août et n’exige qu’un retour d’expérience est incompréhensible pour les milliers d’usagers qui ont été pénalisés pendant deux mois. Qu’il faille des travaux est évident mais que ceux du RER B aient été ajournés pour permettre la construction du CGD Express est aberrant. Le Gouvernement, qui a fait passer ce projet en force, et Valérie Pécresse qui le soutient, doivent en assumer les conséquences ! Plus largement, c’est un très grand nombre d’usagers des transports franciliens qui ont subi cet été des dysfonctionnements sur plusieurs lignes de RER comme la B mais aussi les lignes A, C, D et E, ou encore sur les lignes Transilien comme la P. Si les travaux de rénovation sont indispensables et complexes à organiser, les opérateurs et IDF Mobilités doivent aussi mesurer les effets du cumul de ces travaux en période estivale. L’organisation de transports de substitution conséquents doit aussi être prévue. On ne peut plus demander aux usagers de subir en silence d’autant que les dysfonctionnements sont récurrents. Une indemnisation des voyageurs les plus pénalisés doit être mise en place. Valérie Pécresse avait promis la révolution des transports, à force de choix contraires aux besoins du quotidien, qui font grandir justement la colère des usagers, son bilan sera surtout celui de la révolution dans les transports. »

Paris, le 29 août 2019

Sur les réseaux


Newsletter


Communiqués


Share This
Page generated in 1,350 seconds. Stats plugin by www.blog.ca