Les élu-e-s Front de gauche résistent à la casse du logement social en Île-de-France

Jan 25, 2017 | Communiqués

Le Conseil régional d’Ile-de-France débat de son budget 2017. Sans surprise, Valérie Pécresse impose dans tous les domaines une accélération de la saignée des dépenses publiques, qui représentent pourtant un puissant levier pour résorber les inégalités sociales et territoriales.

En particulier, la Présidente de Région se défausse de sa responsabilité en matière de logement sur la Métropole du Grand Paris (MGP). Ainsi, elle supprime depuis 2015 plus de 40 millions d’euros d’aide régionale à la construction de logement social pour Paris et la petite couronne. Dans la foulée, elle fait disparaître de nombreux dispositifs concernant la réhabilitation des parcs sociaux, la lutte contre le saturnisme ou encore l’aide aux foyers de travailleur-se-s migrant-e-s. De plus en diminuant de façon drastique le budget du logement très social, Pécresse revient sur ses déclarations de l’an dernier affirmant la sanctuarisation de ce budget.

Il s’agit bien d’une guerre contre le droit au logement, contre le logement social et tous ses bénéficiaires actuels ou potentiels, en particulier les plus modestes. Pour notre groupe, cette décision sera lourde de conséquences, alors que plus de 600 000 Francilien-ne-s attendent un logement social et qu’un million sont mal-logés. Les élu-e-s Front de gauche, à la Région comme dans toutes les collectivités locales, combattront pied à pied cette politique anti-solidaire.

Le 25 janvier 2017

Sur les réseaux


Newsletter


Communiqués


Share This
Page generated in 1,187 seconds. Stats plugin by www.blog.ca