Dégradation des lycées des quartiers populaires – Pécresse doit revoir sa copie !

Nov 9, 2017 | Communiqués

Depuis la rentrée scolaire, le Front de gauche, relais des mobilisations locales, n‘a cessé d’alerter Valérie Pécresse sur la situation désastreuse voire explosive de certains lycées situés dans les territoires parmi les plus populaires d’Île-de-France.

Aujourd’hui, c’est le lycée Olympe de Gouges à Noisy-le-Sec qui est au bord de la rupture. Hier, lors du Conseil d’administration, les enseignant.e.s, parents et élèves ont présenté une motion commune en solidarité avec les agent.e.s chargés du ménage et de la demi-pension qui travaillent dans des conditions intolérables du au sous-effectif. Le décès récent d’une agente en arrêt longue maladie a mis le feu au poudre. Devant l’épuisement d’une équipe technique vieillissante (54 ans de moyenne d’âge pour des activités physiques éprouvantes), il est urgent de remplacer l’agent décédé et de créer des postes supplémentaires nécessaires.

Au lycée Joliot Curie à Nanterre, la situation est tout aussi catastrophique, et les enseignant.e.s, soutenus par les parents d’élèves, pensent à nouveau à exercer leur droit de retrait. Suite à

leur mobilisation en octobre due à nombre de difficultés matérielles, la région avait pris des engagements mais ne les a que très partiellement tenus.

Très loin de prendre en compte l’ampleur des besoins des lycées des quartiers populaires, V.Pécresse poursuit son soutien affirmé aux lycées les plus prestigieux ou au privé. Lors de la prochaine commission permanente du 22 novembre, près de 7 millions d’Euros seront attribués à deux d’entre eux et nombre d’investissement de rénovation et de sécurisation dans des lycées privés seront soumis au vote.

Comme le rappelle régulièrement Céline MALAISÉ, « les Il est insoutenable que les lycées des quartiers populaires ne soient pas pleinement soutenus. Les priorités d’investissement doivent être revues. L’urgence n’est pas à la valorisation des lycées les plus prestigieux mais bien à la création d’un égal accès de tou.te.s les lycéen.ne.s à un service public d’éducation de qualité, digne et dans le respect des normes de sécurité. »

Le 9 novembre 2017

Sur les réseaux


Newsletter


Communiqués


Share This
Page generated in 1,076 seconds. Stats plugin by www.blog.ca