Europacity : on veut mieux que ça !

Mai 4, 2016 | Communiqués

Les conseillers régionaux ont rencontré aujourd’hui M. Dalstein, directeur exécutif d’Europacity, venu leur présenter ce projet actuellement mis au débat public.
Notre groupe se félicite de cette possibilité donnée aux élus régionaux d’échanger avec le représentant d’un projet d’une telle ampleur.
Nous avons cependant demandé, afin de confronter tous les points de vue, et que chacun puisse en juger en toute connaissance de cause, que soient également invités à la Région les représentants du Collectif pour la défense du triangle de Gonesse (CPTG), dont les arguments contre le projet Europacity sont nombreux et sérieux.
Ce projet, en effet, n’est pas sans poser de réels problèmes et susciter de fortes, et selon nous légitimes, inquiétudes sur les territoires concernés.
Sur le plan écologique, il entrainera la perte irrémédiable de près de 80 hectares de terres agricoles, déjà en raréfaction en Ile-de-France. De plus le réseau autoroutier devra supporter un trafic annuel supplémentaire de 15 millions de personnes.
Sur le plan économique, les commerces d’Europacity viendront s’ajouter, dans une totale incohérence, à ceux des nombreux centres commerciaux dont ce secteur est déjà sursaturé.
Et si 11 800 emplois sont annoncés par les responsables d’Europacity, ces derniers oublient le risque majeur de destructions d’emplois qu’entrainera ce projet dans les centres commerciaux alentours et les petits commerces de proximité.
Enfin, Europacity a la prétention de se positionner sur le marché de l’offre culturelle et du loisir. Rien n’est dit là encore du devenir des équipements publics, pourtant de haute qualité, déjà développés sur ce territoire par les villes et les associations en matière sportive et culturelle.
Souhaite-t-on sacrifier ces équipements publics accessibles à toutes et tous, au profit d’un temple de la consommation et de la rentabilité boursière d’un des principaux groupes commerciaux et immobilier du pays ? Souhaite-t-on réduire les habitants de l’Ile-de-France, et notamment ceux de la Seine-Saint-Denis et du Val-d’Oise, à de simples consommateurs, ayant pour perspective de passer leurs week-ends dans ce monstre immobilier ?
Il y a bien, derrière ces questions, un véritable enjeu de société qui doit être largement débattu.
Nous invitons donc toutes et tous les citoyen-ne-s, les habitant-e-s des territoires directement concernés, mais aussi de toute l’Ile-de-France, à s’emparer du débat public sur le projet Europacity.
Nous y prendrons toute notre part.

Le 4 mai 2016

Sur les réseaux


Newsletter


Communiqués


Share This
Page generated in 1,019 seconds. Stats plugin by www.blog.ca