Sélectionner une page

Mise en concurrence, privatisation des transports, etc.

Les salarié.es grévistes de Transdev au Sénat !

Depuis plus d’un mois, des salarié.es de Transdev sont en grève en Ile-de-France, tout particulièrement en Seine-et-Marne. Ces femmes et ces hommes dénoncent l’importante dégradation de leurs conditions de travail subie depuis la mise en œuvre d’un nouveau contrat entre leur employeur et Ile-de-France Mobilités. Ce contrat s’inscrit dans le cadre de la mise en concurrence des sociétés de transport et de leurs salarié.es, logique accélérée par Valérie Pécresse, Présidente d’Ile-de-France Mobilités depuis 2015.

Une delegation reçue par les elu.es communistes au Senat

Afin de poursuivre le dialogue avec les salarié.es grévistes mais aussi d’interpeller les plus hautes institutions de l’Etat, les Sénatrices Eliane ASSASSI, Laurence COHEN et les Sénateurs communistes Pierre LAURENT, Pascal SAVOLDELLI ont accueilli une délégation dans les murs du Sénat.

Au cours d’une discussion très constructive, chacun a pu mesurer la dureté des nouvelles conditions de travail imposées aux « Transdev ». En présence notamment d’élu.es communistes du Conseil régional, du Conseil départemental de Seine-et-Marne, de Vaux-le-Pénil et de syndicalistes CGT RATP, tous les participants ont pu dénoncer l’absurdité de la mise en concurrence qui s’applique au détriment des salarié.es, des usagers et de la sécurité.

Solidaires, les elu.es communistes restent aux côtes des transdev

En guise de solidarité, les élu.es communistes présents ont apporté un don à la caisse de grève des Transdev de Melun Val-de-Seine. Cette somme de 1 000 euros vient s’ajouter au don des indemnités des élu.es communistes de Vaux-le-Pénil déjà réalisé.

Par ailleurs, Pierre LAURENT a déposé fin septembre une question écrite à l’attention du Gouvernement afin que ce dernier exprime sa position sur ce mouvement alors que la médiation avec la direction de Transdev s’enlise et que la Présidente d’Ile-de-France Mobilités prend ses distances. Enfin, les Administrateurs communistes d’Ile-de-France Mobilités ont déposé un vœu afin d’inscrire ce conflit historique à l’ordre du jour du Conseil d’Administration d’Ile-de-France Mobilités prévu le 11 octobre.

Céline Malaisé

Conseillère régionale d’Ile-de-France

Président du Groupe Gauche Communiste, Ecologiste et Citoyenne

Page generated in 2,562 seconds. Stats plugin by www.blog.ca
Share This