Clause Molière : illégale et xénophobe, Pécresse doit y renoncer !

Mai 4, 2017 | Communiqués

Une instruction interministérielle adressée aux préfets vient de confirmer, sur tout le territoire français, l’illégalité de la clause dite « Molière », par laquelle plusieurs collectivités territoriales de droite veulent imposer l’usage du français aux salarié.es des entreprises candidatant aux marchés publics.

Cette circulaire vient confirmer l’avis rendu par le préfet de région, mais aussi ce que nous dénoncions lors de l’adoption de cette clause par la majorité régionale de Valérie Pécresse en mars dernier : il s’agit bien d’une mesure illégale et discriminatoire. Sans protéger le moins du monde les salarié.es du dumping social, elle provoque de l’instabilité pour les entreprises et instille encore un peu plus le poison de la division dans le pays.

Pour Céline Malaisé, présidente du groupe Front de Gauche, « Valérie Pécresse doit maintenant revenir à la raison et abandonner définitivement cette clause hors-la-loi. Celle-ci est non seulement illégale du point de vue droit, mais aussi politiquement démagogique et dangereuse. Il est grand temps de comprendre qu’on ne lutte pas contre le FN en appliquant ses idées. Si le souci de Mme Pécresse est en revanche de protéger vraiment les droits des salarié.es, nous avons une série de mesures prêtes à l’emploi pour l’Île-de-France à lui proposer ! »

Le 4 mai 2017

Sur les réseaux


Newsletter


Communiqués


Share This
Page generated in 1,279 seconds. Stats plugin by www.blog.ca