Brigades de sécurité dans les lycées franciliens : non au passage en force de Pécresse !

Mai 22, 2019 | Communiqués

A la commission permanente du Conseil régional d’Ile-de-France de ce 22 mai, Valérie Pécresse propose d’engager 80 000€ pour l’achat de matériel destiné aux “brigades de sécurité” des lycées régionaux. Problème : ce dispositif de brigades de sécurité n’a jamais fait l’objet d’une délibération du Conseil régional. Cette politique du fait accompli, ces décisions opaques à l’insu des élu.e.s et dans le mépris des règles démocratiques doivent cesser !

Pour Céline Malaisé, présidente du groupe Front de Gauche, « au vote du budget régional en décembre 2018, l’exécutif régional avait sorti de son chapeau une ligne budgétaire de 600 000€ pour la rémunération d’agents de “brigades régionales de sécurité dans les lycées” qui n’avaient jamais été discutées. Nous avions souligné par voie d’amendement que la mise en place de ces “brigades de sécurité”dans les lycées n’avait fait l’objet d’aucune délibération du conseil régional, et que la création d’un budget pour un dispositif officiellement inexistant posait problème.

Jusqu’à aujourd’hui, alors que V. Pécresse a fait la publicité de ces “brigades” à la presse, de nombreuses questions demeurent : quels sont les fondements et les objectifs précis de ce dispositif ? Le statut précis de ses agents ? Ses modalités concrètes de fonctionnement, notamment par rapport aux personnels de l’Éducation nationale ou de la police ? Ses fonctions réelles par rapport aux dispositifs de médiation-prévention que V. Pécresse a honteusement supprimés depuis 2015 ? Toutes ces questions n’ont fait l’objet d’aucune information aux élu.e.s, d’aucun débat en conseil régional.

Nous avons demandé en décembre dernier à obtenir au plus vite ces informations et ces débats, de manière transparente et officielle, il n’en a rien été malgré les promesses de l’exécutif régional. Alors que la presse a été conviée au lancement de ces brigades par V.Pécresse, aucune information n’a été transmise aux élu.e.s.

Nous ne disposons d’aucun élément sur les recrutements de personnels en lien avec les lycéens franciliens, et à présent, c’est sur l’achat de matériel qu’on nous demande de voter. Cette politique du passage en force et du fait accompli est intolérable. Nous demandons maintenant à Valérie Pécresse qu’elle se mette en conformité avec les règles du débat démocratique dans la collectivité qu’elle préside ! Nous avons saisi le préfet afin qu’il enjoigne la Présidente de région à rendre public le périmètre de ce dispositif de ressort régalien, et le cadre d’intervention de ces brigades qui sont en contact avec les lycéens franciliens. »

Paris, le 22 mai 2019

Sur les réseaux


Newsletter


Communiqués


Share This
Page generated in 1,045 seconds. Stats plugin by www.blog.ca