Sélectionner une page

Au-delà des annonces de façade, la Région doit mettre en œuvre un véritable plan de déconfinement

27 Mai 2020 | Dossiers

Paris, le 27 mai  2020
  

Ce mercredi 27 mai, la commission permanente du Conseil régional se réunit pour la première fois depuis la levée progressive du confinement. 

Pour Céline MALAISÉ, présidente de groupe : « Si la Région a pu être utile pour pallier aux défaillances de l’État quant à la distribution de masques, à l’achat de tests, à la mise en place d’une centrale d’achat à destination des collectivités et des entreprises, cette Commission permanente aurait du être l’occasion de prendre la mesure de la crise sanitaire que nous vivons et de la crise sociale et économique qui menace des dizaines de milliers de Francilien·ne·s. Or, ce n’est pas le cas. Trop peu de décisions pour répondre à la détresse sociale et économique sont proposées par la droite régionale et quand elles existent, elles interrogent. Comment est-il possible de réduire le soutien au mouvement sportif francilien au versement d’une subvention à l’équitation ? Comment, face à la vague de chômage qui grandit, est-il possible de proposer une plate-forme en partenariat avec leboncoin.fr et Staff me, une start-up passée maître dans l’ubérisation des jobs étudiants certifiée conforme désormais par le logo régional ? Comment est-il possible de continuer à financer avec de l’argent public Total sans poser la question du versement de dividendes aux actionnaires ? Comment est-il possible de confondre politique publique sociale et action caritative ? Alors certes, le financement du RER Vélo, porté de longue date par les associations et que nous soutenons, est enclenché et c’est une bonne nouvelle pour penser les mobilités de demain mais cela ne suffit pas. Pour répondre aux urgences sociales, économiques et environnementales des Francilien·ne·s, il faut rompre avec la logique libérale, arrêter de servir les intérêts particuliers, les clientèles. La droite de V. Pécresse ressort le même refrain rayé. La région doit agir pour l’intérêt général et être aux côtés des Francilien·ne·s dans cette crise généralisée. Nous leur devons beaucoup plus ! » 
 
Didier MIGNOT, conseiller régional et membre de la commission permanente, ajoute : « Le groupe Front de gauche a choisi de déposer de nombreux amendements pour que, dans le cadre de ses compétences, la Région agisse pleinement en :

  • créant un fonds d’urgence sociale pour les familles pauvres ainsi qu’un fonds régional d’aide au paiement des loyers des locataires des HLM en difficulté ;
  • anticipant les travaux dans les lycées afin que le maximum d’élèves puisse y être accueilli en septembre dans des conditions sanitaires garanties ;
  • créant une aide alimentaire régionale prolongée le temps de le fermeture de la restauration scolaire des lycées et indexée sur le quotient familial avec un montant bien supérieurs aux 60€ proposés par la droite régionale ;
  • arrêtant le double jeu dans les transports en mettant tous les moyens publics pour moderniser et rénover les RER, notamment B et D, et donc stopper les travaux de l’inutile CDG express ;
  • créant des emplois de solidarité locale (ESL) pour les associations. Financer de tels emplois, c’est agir contre le chômage en créant des emplois socialement utiles, non-délocalisables qui peuvent être un véritable emploi pour les jeunes notamment ;
  • créant un fonds régional de lutte contre la précarité étudiante qui s’est aggravée avec la crise sanitaire ;
  • mettant en œuvre un plan régional massif de soutien au monde associatif, sportif et d’éducation populaire avant qu’il ne soit trop tard pour nombre d’associations ;
  • garantissant le droit aux vacances pour tou·te·s, en augmentant le budget alloué aux tickets vacances/loisirs et en soutenant les collectivités locales organisant des colonies au bénéfice de nombreuses familles ;
  • se mobilisant avec un dispositif particulier pour aider les élèves décrocheurs post-confinement ;
  • agissant auprès du monde artistique et culturel afin qu’il ne périsse pas.

 

Ces mesures sont possibles à mettre en œuvre pour les Francilien·ne·s dès à présent. La droite régionale n’en a pas la volonté politique. »


Nous suivre sur les réseaux


Constitution d’un intergroupe commun aux groupes régionaux de la gauche et des écologistes (@Alternative_IDF @EnsembleIDF @eco_pro_IDF @ElusFdGCRIDF).

@eddieait_of #DirectIDF

2

Nous fondons avec les autres groupes d'opposition de gauche et écologiste, un inter-groupe pour préparer l'alternative à @vpecresse ✊

Retrouvez notre CP commun --> https://alternative-idf.fr/constitution-dun-intergroupe-commun-aux-groupes-regionaux-de-la-gauche-et-des-ecologistes-ensemble-lile-de-france-alternative-ecologiste-et-sociale-front-de-gauche-et-ecologistes/

#DirectIDF

Load More...

Communiqués


Page generated in 1,811 seconds. Stats plugin by www.blog.ca
Share This