Sélectionner une page

Annulation du projet CDG Express : nous restons plus que jamais mobilisé·e·s !

22 Mar 2021 | Communiqués, Transports

Alors que la cour administrative d’appel de Paris a autorisé la semaine dernière la reprise des travaux du CDG Express, nous restons mobilisés, aux côtés des habitant·e·s, des usagers et des élu·e·s pour stopper définitivement ce projet scandaleux. 

Pour Didier, Mignot, conseiller régional, « la Cour administrative d’appel de Paris a décidé de suspendre, dans l’attente du jugement définitif, l’annulation de l’autorisation environnementale du CDG Express, prise en novembre par le tribunal administratif de Montreuil suite à la plainte de notre collègue maire de Mitry-Mory, Charlotte Blandiot-Faride. C’est une très mauvaise nouvelle pour les usagers du RER B, pour les habitant·e·s et les élu·e·s des territoires traversés par cette ligne.  

C’est totalement paradoxal et incompréhensible car, en attendant la décision sur le fond qui doit être rendue dans les mois à venir, l’ensemble des travaux va reprendre sur les 32 km du tracé du CDG Express : ce projet privé inégalitaire va ainsi continuer à s’imposer contre le réseau public, les nuisances sur le RER B et ses usagers quotidiens vont donc se poursuivre et se renforcer ! » 

Pour Céline Malaisé, présidente du groupe Front de Gauche, « nous restons plus que jamais mobilisés avec les usagers, les associations, les élu·e·s, pour demander l’arrêt définitif du CDG Express. Le détricotage de la rénovation du RER B et du chantier du CDG Express, savamment orchestré par SNCF Réseau pour imposer ce dernier, reste une priorité. De même, concernant le RER D, alors que le déploiement du nouveau matériel roulant RER NG est prévu fin 2021, celui-ci ne trouvera probablement sa pleine efficacité qu’en 2030, dans la mesure où le CDG Express retarde la mise en service du nouveau système de signalisation Nexteo. C’est une catastrophe pour les transports publics régionaux qui s’annonce si rien n’est fait rapidement pour stopper le CDG Express. Il n’est plus possible de prendre ainsi en otages les millions d’usagers des services publics pour imposer un projet privé réservé à une petite clientèle aisée. Le Gouvernement en portera la responsabilité, et avec lui Valérie Pécresse, qui n’a jamais cessé de soutenir ce projet inique ! » 

 


Nous suivre sur les réseaux


Communiqués


Page generated in 2,113 seconds. Stats plugin by www.blog.ca
Share This