Aides régionales à Air Liquide : une subvention qui interroge !

4 Juil 2018 | Communiqués

Paris, le 4 juillet 2018

A l’occasion de la Commission permanente du 4 juillet, l’exécutif régional d’Ile-de-France a attribué une subvention de 600 000 € à la société Air Liquide, en vue du financement d’un accélérateur de start up aux Loges-en-Josas sur le plateau de Saclay. Une telle aide publique à cette société est totalement injustifiée.

Pour Céline Malaisé, présidente du groupe Front de Gauche, le montant de cette aide est élevé, surtout au regard de la situation financière de cette société cotée au CAC 40, de son chiffre d’affaires en 2017 de 20 milliards d’euros, et de la progression annuelle de ses dividendes de 10%.
Air Liquide a en outre bénéficié d’aides publiques liées au CICE et au Crédit d’Impôt Recherche. Ceci ne l’a pas empêchée de distribuer l’an dernier une augmentation de 12% à ses actionnaires contre seulement 1% à ses salariés, et surtout de supprimer des emplois, notamment sur son site de Châlons-en-Champagne, en délocalisant ses activités en Roumanie.
Alors que Mme Pécresse ne cesse de prôner l’austérité, et fait de nombreuses coupes dans les budgets sociaux de la Région, une telle subvention interroge ! D’autant qu’il s’agit du seul projet d’aide qui ne présente aucun indicateur prévisionnel, tel que le nombre d’emplois créés. Ces 600 000 € ne sont conditionnés à aucune finalité précise, notamment en termes de créations d’emplois, et la description du projet est plus que sommaire.
Nous savons l’intérêt de Mme Pécresse pour le plateau de Paris-Saclay. Que le directeur de la recherche et de l’innovation digitale du groupe Air Liquide soit aussi conseiller municipal LR de Versailles, un de ses fiefs des Yvelines, interroge très fortement.

Quoi qu’il en soit, rien ne permet de justifier une telle faveur de la Région à cette entreprise qui n’en a nul besoin”.

Sur les réseaux


Newsletter


Communiqués


Valérie Pécresse : une contre-révolution des transports

A l’occasion du Conseil d’IDF Mobilités du 11 juillet prochain, les élu.e.s communistes-Front de gauche demandent à sa présidente Valérie Pécresse de s’engager clairement pour la défense du service public de transports et contre les logiques de dumping social dans ce...

lire plus
Share This
Page generated in 0,891 seconds. Stats plugin by www.blog.ca